Veuillez préciser que vous n'êtes pas un robot !

Contrôle qualité :
Ithac garde l'œil sur vos pièces

Controle qualité article

Les activités de contrôle développées au sein d'Ithac viennent en soutien à des industriels qui peuvent rencontrer des problématiques qualité (ponctuelles ou régulières) ou capacitaires (surface, homme, délai). L'Entreprise Adaptée stéphanoise propose alors à ses clients le contrôle de défauts d'aspect, de dimension ou de poids et lorsque c'est possible, la remise en conformité de pièces défectueuses selon un cahier des charges précis et spécifique.

L'exemple présenté ici concerne le contrôle de pièces destinées à l'industrie auto-mobile.

Contrôle qualité :
une procédure stricte sous certification ISO 9001

Pour cette activité, 3 types de contrôle sont effectués par une quinzaine de travail- leurs handicapés sur plus de 100 000 pièces par semaine :

  • contrôle dimensionnel
  • contrôle de 7 types de défauts selon une défauthèque (photos + exemples de pièces) établie par le client : bavure, soudure, chambre thermique...
  • contrôle des quantités
Les pièces défectueuses sont séparées et comptabilisées par type de défaut et un mail récapitulatif est envoyé au client chaque jour. Si c'est possible, on procède à une réopération c'est-à-dire, à une reprise de certains défauts. A la fin du cycle, un nouveau contrôle est établi sur un échantillon pour validation.
Le contrôle qualité est donc un travail de précision, réalisé selon un cahier des charges précis et parfois évolutif qui demande de la rigueur, de la minutie ainsi que des capacités de jugement et de concentration. Les personnes qui travaillent sur ces activités bénéficient donc de pauses plus régulières pour permettre le repos des yeux et favoriser la concentration et donc une meilleure fiabilité du contrôle.

Une organisation pour éviter les troubles <b>musculo-squelettiques</b> (TMS)

Une organisation pour éviter les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Nous venons de le voir, le contrôle qualité est un travail de précision et répétitif. C'est pourquoi, des mesures sont mises en place afin d'éviter l'usure des salariés, le développement de TMS et aussi pour que chacun connaisse les différents défauts.Dans un contexte d'évaluation et d'amélioration permanente, les postes de travail sont adaptés à la personne pour réduire au maximum les risques de TMS avec :

  • un réglage des loupes et des lampes propre à la vue de chacun,
  • des tables et des chaises ergonomiques adaptées à la morphologie des personnes pour éviter mauvaises positions ou cassure des poignets,
  • des chariots roulants et élévateurs électriques pour le déplacement des produits afin d'éviter le port de charges lourdes.
Cette organisation permet un gain de confort pour les travailleurs handicapés qui sont ainsi moins fatigués, la productivité nécessaire à nos clients est ainsi garantie.

Catégories
    Partagez
    Articles associés
    Catégories